Beaux-arts - Les techniques humides

La gouache et l'acrylique sont considérées à juste titre comme des techniques humides. Néanmoins du fait de leurs compositions à forte teneur en colle ou en liant de synthèse, ces peintures peuvent être travaillées sur quasiment n'importe quel support qui ne refuse pas l'eau pour peu qu'il soit assez épais et suffisamment collé pour supporter l'humidité.

Choisir la teinte.

Le choix de la teinte du papier est fonction de l'opacité de la couleur et de la recherche de sa mise en valeur (luminosité et contraste). Ces facteurs varient en fonction de la teinte du support (du blanc au noir en passant par l'ensemble des couleurs).
Si les couleurs sont transparentes (aquarelle, encre, certaines acryliques) on choisira un support blanc (plus ou moins selon la luminosité espérée).
Si les couleurs sont opaques (gouache, certaines acryliques) et donc couvrantes toutes les teintes sont permises.

Choisir le type de pâte.

Il en existe deux à base de fibres végétales (coton et cellulose). Leurs qualités de conservation et leurs prix de revient sont relativement différents.

  • Le coton a une blancheur naturelle remarquable. Il assure une parfaite homogénéité d'absorption de l'eau ainsi qu'une garantie de conservation maximum. Voir les papiers FONTAINE 
  • La cellulose de CLAIREFONTAINE convient pour tous les travaux courants du fait de son prix moins élevé, tout en ayant une blancheur naturelle et une excellente conservation dans le temps. Voir les papiers ETIVAL

 

Choisir le poids.

Le poids du papier impacte directement son prix de revient mais surtout sa capacité à conserver sa planéité.

  • On choisira un papier léger si on travaille rapidement et avec peu d'eau.
  • Un papier à fort grammage sera préféré pour exécuter des travaux qui nécessitent beaucoup d'eau.

 

Choisir la texture, le grain.

On choisira le grain (demi-satin, fin, torchon) du papier en fonction du degré de précision recherché :

  • Très détaillé = surface lisse (dessin au feutre, dessin à l'encre et à la plume, besoin de détails à l'aquarelle).
  • Rendu flou = surface grainée (pochade, rendu d'impressions).

 

Choisir la présentation.

Les diverses présentations de papier (carnet, bloc, feuille et rouleau) seront choisies en fonction de la commodité (pour la poche, pour le voyage, pour les travaux d'atelier, pour les travaux préparatoires à grande échelle).
En ce qui concerne les blocs on retiendra qu'il existe des blocs « collés 4 côtés » qui permettent de travailler très mouillé tout en retrouvant une œuvre parfaitement plane une fois sèche (idéal pour les travaux moyens et grands formats en extérieur).

Par ailleurs, hors de ces critères, CLAIREFONTAINE a développé une qualité de papier (lien) qui n'existe qu'en blanc et en 360 gr bien adaptée à toutes les techniques humides. Il facilite le travail en favorisant l'accrochage de la couleur tout en augmentant sensiblement la durée de travail dans le frais.

LES TECHNIQUES HUMIDES (solvants : huiles, essences et assimilés)

Le papier destiné à l'huile est unique par son traitement oléophobe qui protége les fibres des agressions des solvants. De ce fait les critères de choix se réduisent uniquement à la présentation. Néanmoins, il est important de connaître ses spécificités :

  • Teinte : blanche : elle permet l'usage des couleurs opaques ou transparentes.
  • Pâtes : 100% cellulose : elle est résistante et peu coûteuse.
  • Poids  : 240 gr : il est suffisamment rigide pour être facilement encadré.
  • Grain : Toile : ni fin ni trop gros il est adapté au travaux courants, portrait, paysage, nature morte.
  • Présentation  : les diverses présentations de papier (bloc ou feuille) seront choisies en fonction de l'usage.
Inscription

Information

Ce site utilise des cookies pour enregistrer des informations sur votre ordinateur. Parmi ces informations, certaines sont essentielles au bon fonctionnement de notre site. D'autres nous aident à optimiser la visite des utilisateurs. En utilisant ce site, vous acceptez d'utiliser ces cookies. Consultez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.