Beaux-arts - Technique du tendage

Conseil aquarelle, acrylique ou gouache : LE TENDAGE

L'objectif est de préparer la feuille de papier afin qu'elle gondole le moins possible en cours de travail et qu'une fois sèche elle retrouve sa planéité.
Les papiers absorbent plus ou moins l'humidité. Cela dépend de la nature des fibres, de leur composition, de leur épaisseur et du traitement de surface qu'ils ont reçus.
La technique de tendage évoluera donc en fonction de ces critères : un papier mince et peu collé se déformera rapidement, une carte très collée réagira à l'inverse.
Il vous faut donc apprendre à reconnaître la nature du papier et le moment où il est prêt.
Il n'existe pas vraiment de règle et la meilleure manière de procéder sera le fruit de votre propre expérience. Elle évoluera en fonction des papiers, du climat et même des saisons.

Avant de commencer il faut vous munir d'un panneau de bois assez épais et de papier collant en bande de 3 cm de large. Il est préférable d'utiliser un papier gommé (que vous mouillerez légèrement des deux cotés) plutôt qu'un adhésif qui adhérera moins facilement sur le papier humide.
Il existe plusieurs manières de détremper le papier : on peut le plonger entièrement dans un bac, le travailler à l'éponge ou vaporiser de l'eau.
Il n'y pas de méthode universelle : inutile d'immerger une feuille très légère vous risqueriez de plus pouvoir la manipuler tellement elle sera fragilisée, il vaut mieux réserver ce traitement aux papiers plus épais.
La manière la plus simple et qui permet de bien maîtriser l'humidification est de travailler avec une grosse éponge bien douce qui n'altèrera pas la surface du papier.

Humidifiez chaque face du papier successivement en prenant soin de répandre l'eau bien régulièrement.
Il faut un peu de patience et attendre quelques instant avant de passer à l'autre face. vous constaterez au bout de quelques instant que le papier commence à absorber l'eau, ne le mouillez pas trop …tant que l'eau brille sur la surface il y en a assez.
Après un temps plus ou moins long (quelques minutes) vous constatez que le papier est devenu mou. Assurez-vous que cet état est régulier et que par exemple un coin ne serait pas resté sec. Si l'ensemble est mou et que le papier n'est pas trop humide, vous constatez qu'il est mat par endroit et que parfois il brille encore là où l'eau n'est pas absorbée. Si c'est le cas, essuyez délicatement la surface du papier avec l'éponge de façon à ôter le surplus d'eau.
La feuille est détrempée, elle s'est allongée, elle est plane. Il est temps de fixer ses 4 côtés à l'aide de bandes de papier collant qui recouvriront les bords d'environ 1 demi-centimètre. Prenez soin de bien les coller car la tension du papier sera extrêmement forte.
Il ne vous reste plus qu'à attendre que la feuille soit entièrement sèche pour commencer à peindre.

Une fois votre œuvre achevée il faudra attendre de nouveau qu'elle soit parfaitement sèche avant de découper le papier collant.

Note : on parle parfois, à tord, de marouflage. Le marouflage dans sa définition stricto sensu implique d'utiliser de la colle sur toute la surface (coller en plein), ce qui est absolument banni pour l'aquarelle, car la colle altèrerait la composition chimique du papier et donc mettrait en péril l'aquarelle…

 

Voir la gamme Beaux-arts Clairefontaine

Inscription

Information

Ce site utilise des cookies pour enregistrer des informations sur votre ordinateur. Parmi ces informations, certaines sont essentielles au bon fonctionnement de notre site. D'autres nous aident à optimiser la visite des utilisateurs. En utilisant ce site, vous acceptez d'utiliser ces cookies. Consultez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.