Beaux-arts - Aquarelle

Introduction


L'aquarelle figure parmi les modes d'expression préférés des artistes.
C'est un mélange de glucose qui remplace le miel d'autrefois, de gomme arabique et de pigments finement broyés en forte concentration. Parfaitement transparentes les couleurs ne contiennent aucune charge opacifiante elles sont fraîches et lumineuses.
Les progrès réalisés ces dernières années par l'industrie de la couleur n'ont fait que renforcer la vivacité ainsi que la solidité des pigments.
Conditionnée en mini tube à l'état pâteux et en petit godet lorsqu'elle est déshydratée, elle est facile à transporter.

La mise en œuvre est facile : il suffit de diluer une faible quantité d'aquarelle avec beaucoup d'eau pour obtenir une grande quantité de couleur qu'on couche sur le papier à l'aide d'un pinceau bien touffu.
Pour peindre il est conseiller de commencer par les valeurs les plus claires. Pour les obtenir, mélangez juste une pointe de couleur à beaucoup d'eau : L'aquarelle est transparente le blanc du papier fera le reste.
Si vous voulez un blanc pur c'est très simple il suffit de ne pas colorer le papier. On dit qu'on le « réserve ».
Certains fabricants proposent des gommes à base de latex liquide qui sont très commodes pour protéger les surfaces que l'on veut garder branche. Elles se passent au pinceau (qui sera ensuite inutilisable pour la peinture), au coton tige ou à la plume et une fois sèches sont complètement imperméables. Il suffit de les frotter légèrement avec le doigt pour les enlever et récupérer le papier blanc.
La blancheur du papier déterminera donc la luminosité de l'œuvre car la teinte du papier s'ajoutera à celle qu'on lui superpose. Ainsi un bleu éclatant posé sur un papier jaunâtre donnera une teinte verdâtre.
Selon les effets souhaités on mouillera le papier au préalable afin de favoriser la diffusion des teintes dans l'humidité ou au contraire on travaillera sur papier sec pour jouer avec le grain. On peut employer ces méthodes successivement ou conjointement selon les besoins.
Là encore, le papier a un rôle capital car trop « buvard » il absorbera une grande part de la couleur qui perdra son éclat.
Par ailleurs, une absorption irrégulière provoquera des déformations de la surface et rendra la maîtrise de la couleur quasiment impossible.
Il faut donc porter une attention toute particulière au choix de papier (nature de la pâte, poids et grain) car il participe autant que la couleur au résultat.

Type de pâte

Les papiers fabriqués 100% coton possèdent la meilleure conservation dans le temps et donc assurent la pérennité des œuvres: la bible de Gutenberg n'existerait plus si elle n'avait pas été imprimée sur du papier réalisé à base de coton.
Le papier absorbe l'eau de manière parfaitement homogène et réduit les risques de déformation des feuilles.

Les papiers fabriqués à base de bois, 100% cellulose sans acide et avec une réserve alcaline (2 à 3% de carbonate de calcium pour protéger les papiers des agressions acides extérieures), offrent néanmoins une excellente conservation dans le temps. CLAIREFONTAINE les garantit 100 ans.

Poids (Grammage)

Décision particulièrement importante dans le domaine de l'aquarelle ou l'action de l'eau à tendance à faire gondoler le papier une fois mouillé. On devra choisir un papier qui se déforme le moins possible, adapté à sa technique de travail : très mouillée, lente, presque sèche, rapide…..
CLAIREFONTAINE propose une gamme qui s'étend de 200g à 535g/m2.
Le 200g est plus économique.
Le 300g plus classique offrant le maximum de garantie de réussite lorsqu'on ne maîtrise pas encore toutes les finesses de cette technique.

papier Aquarelle FontaineTexture (grain)

Les papiers aquarelles sont disponibles dans plusieurs types de surface.
On distingue :
Le grain torchon : dont le grain est très prononcé qui permet des effets particuliers,
Le grain moyen : moins prononcé, le plus utilisé,
Le grain fin, dont l'homogénéité et le manque d'aspérité confèrent un aspect lisse,
Un grain satiné dont la surface est lisse et douce au toucher.

Les deux faces étant aussi bonnes l'une que l'autre, il n'est pas nécessaire de prêter attention au recto ou au verso. Néanmoins pour bien choisir, il est nécessaire de se souvenir de deux notions élémentaires :
- si on travaille très mouillé la couleur se réfugie dans les parties plus profondes des rugosités et après séchage les creux sont plus sombres,
- si on travaille presque à sec ce sont les aspérités du grain qui retiennent la couleur et dans ce cas les creux restent blancs.
En fait, il n'y a pas vraiment de règle sauf qu'il est difficile de rendre des détails très précis sur un papier très grenu.

On peut dire que les papiers lisses sont généralement employés pour les portraits ou les œuvres très détaillées, les papiers à grains prononcés pour les paysages ainsi que pour les compositions fortes où les effets de matières sont primordiaux.
Chaque qualité a ses adeptes et chacun choisira en fonction de ses sources d'inspiration.

Présentation

Il en existe plusieurs : feuille libre, relié un côté (spiralé ou collé), collé 4 côtés, le tout dans des formats très différents.
En dehors du côté pratique ce sont le format, le poids du papier ainsi que la technique que vous emploierez qui détermineront votre choix.
Il est évident que si vous travaillez avec peu d'eau le papier ne gondolera presque pas et que la feuille libre ou reliée en carnet conviendra parfaitement.
Par contre, plus vous travaillerez humide plus le risque de déformation sera important. Pour remédier à cet inconvénient on pratique la technique du « tendage » ou on utilise des blocs dont les quatre tranches sont encollées. Une fois sèche la feuille qui a repris sa forme peut être séparée du bloc. Voir la technique du tendage.
Cela peut se traduire de la manière suivante :
Travail en atelier = feuille libre, carnet et bloc collé,
Travail en extérieur technique pas trop mouillée = carnet (idéal pour voyager),
Travail en extérieur technique très mouillée = bloc collé.

 

Papiers recommandés

Répondant aux progrès de l'industrie de la couleur et fidèle à sa tradition de qualité, CLAIREFONTAINE se devait d'améliorer les procédés de fabrication traditionnels. Les ingénieurs de CLAIREFONTAINE ont conçu des papiers qui satisfont les artistes amateurs comme les plus exigeants en fonction de critères déterminants : aptitude à la restitution de la luminosité des couleurs transparentes, capacité d'absorption de l'eau et résistance à la déformation, aptitude à la correction, conservation dans le temps.
Ces papiers ont été développés avec différents aspects de surface de manière à permettre l'expression de styles différents.
Fabriqué à base d'une pâte 100% coton c'est le prestigieux FONTAINE et à base de cellulose c'est le superbe ETIVAL.

 

FONTAINE

Fruit de l'alliance d'un savoir faire traditionnel remontant au 17 ème siècle et du développement d'une technologie spécifique propre à CLAIREFONTAINE ce papier 100% pur coton est l'un des plus beaux fleurons de notre production.
La pureté de l'eau et du coton entrant dans la composition de la pâte à papier, la qualité et l'homogénéité de son collage adapté aux pigments modernes, son procédé de fabrication quasi artisanal font de lui un papier unique.
Sa capacité d'absorption et de résistance à la déformation même sous des trombes d'eau, sa capacité à fixer les pigments sans tuer leur éclat tout en permettant la correction, le rende extrêmement agréable à travailler. Ce papier remarquable participera pour beaucoup à votre plaisir de peindre ainsi qu'à la réussite de vos œuvres.


papier Aquarelle Fontaine
FONTAINE, demi-satin 300g

Une innovation attendue par les aquarellistes. C'est le papier idéal pour les travaux délicats et précis : un support lisse mais non glissant, avec un toucher d'authentique papier d'aquarelle.
Les possibilités techniques du satiné, sans les défauts d'usage dus à un surfaçage traditionnel. En effet, le satiné à chaud est un papier extrêmement délicat à travailler parce que chaque coup de pinceau marque instantanément et définitivement et ne peut être repris, encore moins atténué ou effacé à l'eau pure. L'avantage du demi-satin CLAIREFONTAINE, c'est qu'il permet une reprise de chaque coup de pinceau.
Idéal pour le travail à la plume.

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine


papier Aquarelle Fontaine
FONTAINE grain fin 300g

C'est un support qui laisse le champ libre à tous les styles. L'empreinte du grain a été mesurée pour se faire oublier au moment du dessin ou de l'exécution, tout en donnant de l'esprit au travail achevé.
Facile à travailler, il renvoie particulièrement bien la lumière et permet de donner aux couleurs transparentes toute leur légèreté ainsi qu'une luminosité remarquable. Il se prête parfaitement au travail des encres liquides.

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine


FONTAINE grain torchon 300g

papier Aquarelle FontaineUne surface offrant matière et effets sans être trop accidentée. Un papier qui permet d'aller du léger au chargé de multiples couches, qui porte aussi bien l'eau en techniques délavées que le pigment en couleurs chargées (notamment pour ceux qui préfèrent la violence du travail en tube frais, plus que le travail en pain). Cette surface donne de l'esprit au ton. C'est l'aquarelle en force majeure.

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine 


FONTAINE grain nuageux 300g

papier Aquarelle Fontainepapier Aquarelle FontaineLe support d'une structure bien spécifique, une surface bien modelée qui ondule et frissonne comme les vagues ou les nuages qui prêtent leur nom. Si la structure est spécifique, l'usage que l'on peut en faire est très varié. Par sa définition, il donnera du mouvement, des vibrations à tous les paysages, des ciels aux marines, mais aussi il sera très intéressant à travailler au niveau de structures colorées plus puissantes (abstraites ou réalistes). Et donnera du modelé à tous les motifs : du portrait jusqu'à la calligraphie contemporaine. La répartition irrégulière des pigments ajoute un effet qui peut être plus impressionniste ou sauvage. Bien sûr l'effet produit sera inversement proportionnel au format utilisé.

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine


FONTAINE grain torchon 535g

Il possède les mêmes avantages que le 300g avec en plus les possibilités de travail dans l'humidité inhérente à sa force.
Un papier à réserver pour les travaux d'exception.

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine

 

ETIVAL

Bien que 100% cellulose il est néanmoins sans acide et possède une excellente conservation dans le temps grâce à sa réserve alcaline. CLAIREFONTAINE le garantit 100 ans.
D'une blancheur naturelle (sans azurant optique) et grâce à son collage spécial ce papier convient à toutes les techniques d'aquarelles.
Particulièrement facile à travailler c'est la qualité idéale pour débuter et pratiquer librement sans crainte de gaspiller tant son prix est abordable.

papier Aquarelle Etivalpapier EtivalETIVAL grain Fin 200g

Son grammage plus léger en fait un papier d'étude ou de travail au dry-brush, c'est-à-dire peu chargé en eau. Convient particulièrement au travail avec des couleurs en pains.

 

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine 

 

papier Aquarelle Etivalpapier EtivalETIVAL grain Fin 300g
le grain le plus communément utilisé.

Son grammage élevé permet un travail plus chargé en eau. Convient très bien au travail avec des couleurs en tubes ou en pains. C'est le papier qui rencontre le plus de succès auprès des débutants car il permet la découverte facile et rapide de l'aquarelle.

 

 

papier Aquarelle Etivalpapier EtivalETIVAL grain torchon 300g
un grain "Clairefontaine"

La trame est légère et régulière donnant des effets remarquables. Convient particulièrement aux peintures de paysages où le détail est moins important. Les creux recueillent plus de pigments et donnent une valeur particulièrement vivante à la couleur.

 

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine

 

 

CARDINAL

papier Aquarelle Etivalpapier CardinalCe papier aquarelle dont la composition mêle le coton et la cellulose est garanti sans acide pour une excellente conservation. Il présente l'avantage d'avoir un grain différent sur chacune des faces. Idéal pour ceux qui veulent commencer l'aquarelle, qui hésitent entre le papier Fontaine et Etival,
qui hésitent entre grain fin et grain torchon,
qui veulent un très bon rapport qualité-prix, la gamme Cardinal est faite pour eux.
Par ailleurs la particularité de ses grains a de quoi séduire les artistes professionnels. De plus il permet les repentirs, le travail sur l'humide comme sur le sec et supporte la gouache, le fusain, les encres, l'acrylique…

CARDINAL 300g : il contient du coton

 

Voir les papiers Aquarelle Clairefontaine

Inscription

Information

Ce site utilise des cookies pour enregistrer des informations sur votre ordinateur. Parmi ces informations, certaines sont essentielles au bon fonctionnement de notre site. D'autres nous aident à optimiser la visite des utilisateurs. En utilisant ce site, vous acceptez d'utiliser ces cookies. Consultez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.